CAN 2023: le président Ouattara lève le voile sur ce qui dérangeait

Partagez ceci :

Prendre ou ne pas prendre? Après avoir statué une fois pour toute sur l’attribution de la CAN 2023 à la Côte d’Ivoire le 29 janvier dernier, le président Alassane Ouattara se serait prononcé sur le sujet.

Le retrait de l’édition 2021 n’était apparemment pas un problème en soit.
Les seuls facteurs résidaient au niveau de la procédure et de la communication faite autour de l’attribution, apprend-t-on.

« Le chef de l’Etat avait marqué sa préférence pour 2023, compte tenu des travaux à réaliser. Il n’a cependant pas apprécié le mode communication de la CAF. Il fallait en fait, laisser le gouvernement ivoirien lui-même annoncer qu’il organise la CAN 2023. Mais après avoir retiré la CAN 2019 au Cameroun, la confédération l’a fait à sa place, et sans même aviser la FIF. En faisant cela, la CAF froissait l’image du pays », ont indiqué nos sources.

La Côte d’Ivoire a accepté pour rappel le glissement de l’édition 2021 après un entretien entre le président Alassane Ouattara et Ahmad Ahmad, le président de la CAF.

Parti du fait que la mise en place des infrastructures de la part des Ivoiriens pour accueillir l’édition 2021 n’était pas au point, ajouter à un Cameroun plein de chantiers inachevés, une reprogrammation s’imposait de facto.

Ainsi, la CAN 2021 a été attribuée au Cameroun, la Côte d’Ivoire et la Guinée suivent respectivement en 2023 et en 2025 .