Accueil / Africa top success / Canada: le Pape François demande pardon aux autochtones victimes des atrocités de l’Église
Pape François
Pope Francis holds an audience in the Clementine Hall of the Apostolic Palace with indigenous delegations from Canada at the Vatican, April 1, 2022. Vatican Media/­Handout via REUTERS ATTENTION EDITORS - THIS IMAGE WAS PROVIDED BY A THIRD PARTY.

Canada: le Pape François demande pardon aux autochtones victimes des atrocités de l’Église

Partagez ceci :

Arrivé dimanche 24 juillet 2022 au Canada, le Pape François a fait son mea culpa au nom de l’église aux autochtones victimes d’exactions venant de l’Eglise depuis des siècles.

Le pape François a rencontré en marge de sa visite au Canada, la communauté autochtone de la commune de Maskwachis, située au sud de la ville d’Edmonton. Face aux Indiens, le souverain pontife s’est excusé pour les mauvais traitements qu’ils avaient subis dans des internats spéciaux du pays nord-américain, dirigés par l’Église catholique romaine locale.

« J’attendais l’occasion de venir vers vous. C’est de cet endroit […] que je voudrais commencer un pèlerinage pénitentiel. Je suis venu dans votre patrie pour vous dire personnellement que je suis en deuil, je demande pardon à Dieu, guérison et réconciliation, pour montrer votre intimité, prier avec vous et pour vous », a déclaré le souverain pontife dimanche

En effet, des dignitaires de l’église catholique romaine ont participé à la création et à la gestion d’établissements d’enseignements qui abusaient d’enfants indiens.

 « Je demande humblement pardon pour le mal commis par tant de chrétiens contre les peuples autochtones », a ajouté le pape.

Par ailleurs, le Pontife de 85 ans a appelé à l’ouverture d’enquête sérieuse sur ce qui s’est passé dans les internats. « Je m’excuse en particulier pour la manière dont de nombreux membres de l’église et des communautés religieuses ont collaboré […] aux projets de destruction culturelle et d’assimilation forcée promus par les gouvernements de l’époque, aboutissant au système des internats », a ajouté le chef de l’Église catholique.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »