Accueil / Africa top success / Ce dernier réglage avant la libération des soldats ivoiriens détenus à Bamako

Ce dernier réglage avant la libération des soldats ivoiriens détenus à Bamako

Partagez ceci :

Depuis quelques jours, l’activité diplomatique est active en vue de la libération des soldats ivoiriens détenus à Bamako, trois mois après leur arrestation lors de leur arrivée au Mali.

Accusés par Bamako d’être des « mercenaires », les 46 soldats de l’armée ivoirienne ne sont toujours pas fixés sur leur sort alors que le président togolais Faure Gnassingbé, médiateur dans ce dossier, et le président en exercice de la Cédéao, le bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo mènent des actions discrètes.

Le président malien de transition, Col Assimi Goïta, a d’ailleurs reçu à Bamako le week-end précédent ses homologues gambien et ghanéen dans le même cadre.

Malgré toutes ces rencontres, qu’est-ce qui cloche encore ?

Selon certaines sources, les soldats ivoiriens inculpés pour « tentative d’atteinte à la sûreté de l’État » seraient bien obligés de passer par la case « procès ». En cas de condamnation, ils pourraient bénéficier de la grâce présidentielle de la part du président malien de transition, avant d’être renvoyés en Côte d’Ivoire.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »