BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / Centrafrique : 11 morts dans une attaque entre Bocaranga et Bozoum

Centrafrique : 11 morts dans une attaque entre Bocaranga et Bozoum

Partagez ceci :

Onze (11) personnes sont mortes ce mardi 02 juin 2024 dans une double attaque entre Bocaranga et Bozoum, dans le nord-ouest de la Centrafrique. Les assaillants, présumés membres du groupe armé 3R, ont orchestré une opération en deux phases. D’abord, ils ont visé un détachement des forces de sécurité près du village de Ngoutéré, suivi d’une embuscade contre les renforts venus de Bocaranga.

Le bilan initial, communiqué par la coordination des affaires humanitaires de l’ONU rapporte la mort de 5 militaires et 6 civils, avec 7 blessés. Environ 8 500 personnes ont été déplacées de six villages le long de l’axe entre les points kilométriques 25 et 45, cherchant refuge dans la brousse ou à Bozoum.

Les autorités locales et militaires peinent à évaluer précisément les pertes en raison des difficultés d’accès et de la sécurité précaire sur le terrain. Malgré cela, les Forces armées centrafricaines (FACA) assurent que la situation est sous contrôle, bien que la voie reste coupée et dangereuse.

Le groupe armé 3R, connu pour sa prédominance peule, a longtemps exercé une influence significative dans cette région, malgré les efforts récents pour rétablir l’autorité de l’État et mener des opérations de sécurisation.

Cette attaque survient après une récente escalade dans la violence en Centrafrique, notamment une attaque dans la Ouaka la semaine dernière revendiquée par la coalition rebelle CPC, marquée par des affrontements contre l’armée centrafricaine et des mercenaires russes de Wagner.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »