Accueil / Africa top success / Centrafrique: Kagame accusé de soutenir le projet de modification de la Constitution de Touadéra

Centrafrique: Kagame accusé de soutenir le projet de modification de la Constitution de Touadéra

Partagez ceci :

Le président Paul Kagame pointé du doigt par le G16, une plateforme d’organisations de la société civile centrafricaine, qui l’accuse d’ingérence et de soutien au projet de modification de la Constitution du 30 mars 2016. Allégations banalisées par Kigali. 

Au cours d’une conférence de presse tenue à Bangui, le G16 a accusé le président Paul Kagame du Rwanda d’être un soutien du régime de Bangui dans son projet de modification de la Constitution centrafricaine.

« Depuis quelques temps, le président rwandais reçoit des hautes autorités de la République centrafricaine. Il a été question de traiter le sujet du changement de la Constitution de la République centrafricaine. J’ai des informations qui me parviennent de ce pays. Nous ne pouvons pas nous hasarder à faire une déclaration officielle en portant des accusations aussi graves envers un pays frère« , a affirmé Ben Wilson Ngassan, porte-parole du G16.

Les autorités rwandaises rejettent purement et simplement cette accusation tout en signifiant que l’appui du Rwanda à la République centrafricaine est exclusivement institutionnel.

Selon Yolande Mokolo, porte-parole du gouvernement rwandais, « l’intervention de son pays en République centrafricaine est destinée au gouvernement et à ses institutions et non à un individu. Le Rwanda ne peut en aucun cas être impliqué dans la politique intérieure de la République centrafricaine, encore moins dans le projet de modification de la Constitution de ce pays » 

Pour sa part, le gouvernement centrafricain n’a pas souhaité réagir à cette accusation. 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »