Accueil / A la Une / CI : décès de Wattao, « l’irréparable s’est produit » selon Soro

CI : décès de Wattao, « l’irréparable s’est produit » selon Soro

Partagez ceci :

Le colonel Major Issiaka Ouattara, alias Wattao, le plus célèbre des anciens commandants de zones, les principaux chefs de la rébellion des Forces nouvelles (FN) est décédé dimanche à New York. Son décès intervient des suites d’une maladie, rapporte l’Agence ivoirienne de presse (AIP). Selon Guillaume Soro, c’est l’irréparable qui vient de se produire.

Ancien chef de guerre des Forces nouvelles, un groupe de rebelles ivoiriens, M. Ouattara a été un des acteurs majeurs de la crise politico-militaire en Côte d’Ivoire, de 2002 à 2011.

Malgré sa maladie, Wattao avait été promu colonel-major le 18 décembre dernier.

En mars 2019, il avait quitté son poste à la garde républicaine pour le commandement des unités rattachées à l’état-major général des armées.

L’ancien commandant de la Garde républicaine avait été évacué aux États-Unis le 13 décembre 2019, accompagné de plusieurs membres de sa famille. Il souffrait d’un diabète avancé, détecté très tardivement, et était soigné dans un établissement spécialisé de New York. C’est dans cette ville qu’il est décédé dimanche 5 janvier en début de soirée.

 » En effet l’irréparable s’est produit. L’un des piliers du 19 septembre 2002 s’est effondré. Je dis bien un des piliers. Je pense à ses enfants et à toute sa grande famille. Je reviendrai sur l’homme « , a posté en hommage, Guillaume Soro.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »