BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / Congo-B : l' »indéboulonnable » général Jean-François Ndenguet évincé de la tête de la police

Congo-B : l' »indéboulonnable » général Jean-François Ndenguet évincé de la tête de la police

Partagez ceci :

Véritable coup de tonnerre depuis le ciel du Congo-Brazzaville. Commandant des forces de police depuis 26 ans, le général Jean-François Ndenguet, 74 ans, vient d’être remercié, selon un décret présidentiel.

Ce dernier a été remplacé aussitôt par son adjoint, le général André Obami Itou fils, surnommé « Le King ».

Officiellement, aucune explication n’a été fournie, souligne RFI.

Selon une source proche de la police, renseigne notre source, l’intéressé avait déjà fait valoir ses droits à la retraite, mais avait été maintenu à son poste.

À en croire la même source, cet officier était « l’homme de la situation dans un pays où les gangs violent, mutilent et tuent ».

Visage souvent caché derrière des lunettes noires, les manches retroussées jusqu’au biceps, le général Jean-François Ndenguet n’hésitait pas à aller sur le terrain pour rétablir lui-même l’ordre.

Le président du Congo, Denis Sassou-Nguesso, a fait aussi le ménage dans les services de renseignements. Leur administrateur général, le général Philippe Obara, a été remplacé.

Pour rappel, Jean-François Ndenguet est ciblé par la justice dans l’affaire dite « des disparus du beach », soupçonné d’avoir enlevé et fait disparaître des personnes qui rentraient d’exil en 1999.

Il est inculpé en 2003 et brièvement arrêté à Paris. Deux ans plus tard, Jean-François Ndenguet, 14 officiers et hauts fonctionnaires de l’État, sont jugés puis acquittés par la justice congolaise.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »