Accueil / A la Une / COP26 : Vanessa Nakate, la jeune ougandaise « qui n’a pas peur de dire la vérité aux puissants »
1235550127

COP26 : Vanessa Nakate, la jeune ougandaise « qui n’a pas peur de dire la vérité aux puissants »

Partagez ceci :

Militante écolo et porte-voix de l’Afrique, son visage est celui de la COP26, qui s’est ouverte dimanche 31 octobre à Glasgow, en Ecosse. Activiste ougandaise déterminée à faire reconnaître les intérêts de l’Afrique dans la lutte contre le dérèglement climatique, Vanessa Nakate, 24 ans, est la porte-voix de la génération climat.

Parmi ses phrases clé, il y a un slogan qu’elle affiche sur ses pancartes et ses sweat-shirts : «Le charbon ne se mange pas, le pétrole ne se boit pas.» 

Il y a aussi un mantra qu’elle répète inlassablement, comme au sommet Youth for Climate fin septembre en Italie : «Historiquement, l’Afrique n’est responsable que de 3 % des émissions globales [de gaz à effet de serre], mais les Africains subissent déjà les conséquences les plus violentes de la crise climatique.»

Repérée pour son engagement sur les réseaux sociaux, elle est rapidement invitée dans des conférences internationales où elle rencontre d’autres jeunes activistes dont Greta Thunberg, qu’elle admire.

Mais au Forum économique mondial de Davos, en 2020, Vanessa Nakate est photographiée aux côtés des activistes Greta Thunberg, Loukina Tille, Luisa Neubauer et Isabelle Axelsson.

La militante environnementale, qui est la seule femme noire sur la photo, découvre qu’elle a été coupée et s’en indigne sur Twitter.

Image
Image

Cet épisode n’a fait que renforcer son combat pour une meilleure représentation des pays africains dans la lutte contre la crise climatique, un aspect qui sera au cœur des négociations à la COP26, qui a débuté dimanche 31 octobre, à Glasgow, en Écosse. 

Le combat de Vanessa Nakate l’incite à franchir les frontières de son pays, au Sommet de la jeunesse pour le climat à New York, à la COP25 de Madrid ou encore au début du mois d’octobre, lors d’un sommet organisé par l’ONU à Milan réunissant des jeunes militants pour le climat.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »