Home / A la Une / Coronavirus : faux, Ronaldo n’a pas transformé ses hôtels en espaces de traitement

Coronavirus : faux, Ronaldo n’a pas transformé ses hôtels en espaces de traitement

Partagez ceci :

Cette fois-ci, l’attaquant Portugais Cristiano Ronaldo n’a pas fait parler son cœur comme l’ont fait croire les réseaux sociaux. C’est du « fake news », l’information selon laquelle le joueur de la vielle dame aurait transformé ses hôtels au Portugal en espaces de traitement pour les personnes contaminées par le coronavirus.

En effet, l’entourage du joueur a démenti cette information fortement relayée par les réseaux sociaux signifiant que Cristiano Ronaldo n’a pas l’intention de transformer ses hôtels au Portugal en espaces de traitement pour les personnes contaminées par le coronavirus.

Encore moins, CR7 n’a pas décidé de prendre en charge le salaire des infirmiers et médecins ainsi que les coûts de fonctionnement. L’histoire est belle, mais sonne un peu faux.

En plus du démenti de la famille de Ronaldo à la Gazzetta dello Sport, le groupe Pestana, qui gère les hôtels du joueur, a également balayé la rumeur d’un revers de main.

Toutefois, le joueur n’est pas resté indifférent à cette épidémie qui frappe le monde entier.

« Le monde traverse un moment très difficile qui exige de nous tous la plus grande attention et le plus grand soin. Je vous parle aujourd’hui non pas en tant que joueur de football, mais en tant que fils, père, être humain concerné par les dernières actualités qui touchent le monde entier, a écrit sur les réseaux sociaux le Portugais de 35 ans, qui a décidé de rester à Madère au chevet de sa mère, convalescente après un récent AVC. Il est important que nous suivions tous les conseils de l’OMS et des organes directeurs sur la manière de gérer la situation actuelle. La protection de la vie humaine doit passer avant tous les autres intérêts. »

Le Portugais a aussi communiqué un message de soutien à son coéquipier Rugani mais pas que : « Je voudrais adresser mes pensées à tous ceux qui ont perdu un proche, ma solidarité à ceux qui luttent contre le virus, comme mon coéquipier Daniele Rugani, et mon soutien continu aux professionnels de santé extraordinaires qui mettent leur propre vie en danger pour aider à sauver d’autres personnes. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »