Home / A la Une / Côte d’Ivoire : le ministre Bakayoko au coeur d’une affaire de trafic de drogue
Hamed Bakayoko

Côte d’Ivoire : le ministre Bakayoko au coeur d’une affaire de trafic de drogue

Partagez ceci :

L’information est rapportée par nos confrères de Doing Buzz. A en croire le média en ligne, le ministre de la défense ivoirienne, Hamed Bakayoko est cité dans une affaire de trafic de drogue à Abidjan. La révélation est faite par Vice Media, un site d’investigation belge, semblable au site d’investigation mediapart. L’enquête a été menée par deux journalistes belge et nigérian qui travaillent pour le compte de Vice Media.

Les journalistes Daan Bauwens et Nicholas Ibekwe ont bénéficié du soutien d’une coordination policière composée de la police et les services secrets français, la police italienne, la police colombienne, nigériane, togolaise, ivoirienne, l’ambassade américaine.

Nicholas Ibekwe est d’origine nigériane et ancien correspondant de la Voix de l’Amérique. Daan Bauwens est belge et également contributeur de plusieurs médias internationaux.

L’enquête a donc épinglé la Côte d’Ivoire comme étant un État narco-trafiquant au coeur du trafic de cocaïne en Afrique occidental.

A en croire l’investigation menée par le site Vice Media, la Côte d’Ivoire serait en relation avec le cartel de Madelin, en Colombie et la mafia italienne.

Et le ministre d’État et ministre de la défense, Hamed Bakayoko serait à la tête de cette vaste chaîne de trafic.

Les journalistes fondent leurs révélations sur deux sources anonymes dont l’une proche de l’ambassade des États-Unis en Côte d’Ivoire.

Dans cette affaire de trafic de cocaïne, est également cité le nom de l’artiste ivoirien DJ Arafat.

Ce dernier avec d’autres acteurs du showbiz du terroir, ferait partie du réseau contrôlé par le maire d’Abobo.

Il faut noter que le feu DJ Arafat, l’ex-patron du coupé décalé, est le filleul de Hamed Bakayoko.

Hamed Bakayoko, lui-même n’a pas encore réagi dans cette affaire qui chamboule la toile ivoirienne.

Cependant, il bénéficie d’un premier soutien, celui de l’artiste de coupé-décalé, Molare. Ce dernier affirme que le ministre d’État ivoirien est victime de calomnies.

« Les calomnies renforcent les bénédictions. Hamed Bakayoko, on est ensemble », a écrit Molare sur sa page Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »