Home / A la Une / Côte d’Ivoire : vers la baisse du nombre de citoyens « fantômes »

Côte d’Ivoire : vers la baisse du nombre de citoyens « fantômes »

Partagez ceci :

Le président de la République, Alassane Ouattara, est le 1er Ivoirien à se faire enrôler en vue de l’établissement de sa nouvelle carte nationale d’identité. Désormais, un numéro national d’identité unique sera attribué à tout résident.

La Côte d’Ivoire vient de lancer officiellement son registre national des personnes physiques. A terme, le pays aura une nouvelle base de données biométriques qui facilitera l’enregistrement efficace des naissances et de toutes les informations d’état-civil de chaque personne résidente sur le territoire ivoirien.

Sur la base de vingt-six millions d’habitants, le nouveau registre national des personnes physiques contribuera à la lutte contre les fraudes sur l’identité et facilitera les tâches administratives comme l’obtention d’un document pour un citoyen.

Avec le registre national des personnes physiques, toute entrée sur le territoire d’un étranger résidant ou de passage sur le territoire ivoirien sera enregistrée. En tout, 2 500 machines d’enrôlement sont réparties sur tout le territoire. C’est un moyen de recensement qui permettra de réduire sensiblement le nombre de citoyens « fantômes » non déclarés à l’état-civil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »