Accueil / A la Une / Côte d’Ivoire : vers la légalisation de l’homosexualité ?

Côte d’Ivoire : vers la légalisation de l’homosexualité ?

Partagez ceci :

Le projet du nouveau code pénal contient un cheval de Troie. C’est l’article 225 nouveau de ce code pénal. Il y est écrit qu’ « au sens de la présente section est qualifiée de discrimination, toute distinction, exclusion, restriction ou préférence fondée sur (…) l’orientation sexuelle ». 

Dans une tentative de dénégation, le député-maire de Tiassalé, Antoine Assalé Tiémoko a publié sur son profil Facebook qu’il n’y a « pas de légalisation de l’homosexualité en Côte d’Ivoire » et que tous ceux qui l’affirment se sont leurrés. Il prétend que la confusion est induite par l’article 256 qui sanctionne les différents types de discriminations et dont un segment parle d’ « orientation sexuelle ».

Les Parlementaires ivoiriens au rendez-vous de l’histoire

Les articles 225 et 256 combinés sont un véritable camouflage de la légalisation de l’homosexualité. Le projet de loi parle bien de discrimination fondée sur « l’orientation sexuelle ». On peut envisager l’hypothèse où un couple gay arguant de cette loi engage une action en justice contre un officier d’état civil qui refuserait de célébrer leur mariage.

Au nom de la non-discrimination, les LGBT pourront exiger et obtenir de faire des exhibitions lors des gay pride à travers les rues de nos villes, comme cela se fait déjà dans certaines villes en Europe, si cette loi passe. On peut encore imaginer que les LGBT puissent s’opposer à la censure de scènes osées entre personnes de même sexe à la télévision et sur les panneaux publicitaires.

Ce type de parade pourrait avoir lieu dans les rues de Côte d’Ivoire

Comme on le voit, le gouvernement est résolument engagé sur la voie de la légalisation de l’homosexualité. Pour l’heure, il passe par le truchement du nouveau code pénal. Une fois que la brèche sera pratiquée, le pas décisif ne pourra se franchir qu’avec plus d’aisance.

Avec Operanews




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »