Home / A la Une / Covid-19 : 521 Togolais arrêtés au Ghana, les raisons !

Covid-19 : 521 Togolais arrêtés au Ghana, les raisons !

Partagez ceci :

Le Service d’immigration du Ghana (GIS) a mis aux arrêts, 521 togolais qui s’apprenaient à enfreindre les mesures de riposte au Covid-19 en tentant de rejoindre clandestinement le Ghana. Ces togolais font partie d’un effectif de 1 107 individus de nationalités différentes arrêtés dans la région de Bono.

En effets, ces immigrants illégaux sont des ressortissants du Togo, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Niger, du Nigéria, du Bénin et de la Guinée, aidés à entrer dans le pays par certains résidents des villes et villages frontaliers qui utilisent des motos pour les transporter au Ghana et en échanges d’argent.

Selon le commandant régional Bono du GIS, commissaire adjoint à l’immigration (ACI), Charles Yaw Bediako, ces 1 107 ressortissants étrangers ont depuis été renvoyés dans leurs pays respectifs.

Il s’agit précisément de 521 Togolais, 246 Burkinabés, 224 Ivoiriens, 34  Nigériens, 7 Nigérians, 5 Béninois et 1 Guinéen.

Faut-il par ailleurs rappeler qu’à ce jour, le Ghana compte 5 735 cas positif de coronavirus dont 29 décès et 1 754 guéris alors que le Togo compte 298 cas positifs dont 11 décès et 99 guéris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »