Accueil / A la Une / Covid-19 en Tunisie : le ministre de la Santé limogé en plein pic de contaminations

Covid-19 en Tunisie : le ministre de la Santé limogé en plein pic de contaminations

Partagez ceci :

Le ministre de la Santé tunisien, Faouzi Mehdi, a été limogé par le Premier ministre Hicham Mechchi ce mardi soir 20 juillet, en plein pic de contamination au coronavirus. Cette décision a été annoncée dans un communiqué lapidaire de la présidence du gouvernement.

Faouzi Mehdi est à l’origine d’une initiative de vaccination, ces mardi et mercredi, pour toutes les personnes adultes de plus de 18 ans. Une annonce qui a provoqué une ruée dans les centres de vaccination et très vite toutes les places ont été prises. Le ministère de la Santé a alors finalement restreint l’accès au vaccin, ce mercredi, aux plus de 40 ans pour éviter une nouvelle cohue.

Le ministre de la Santé Faouzi Mahdi a ensuite été démis de ses fonctions par le chef du gouvernement, Hichem Mechichi qui a déclaré que la décision de la vaccination ouverte était « populiste » et « criminelle » et qu’il n’avait pas été mis au courant de cette initiative. « Nous nous excusons auprès des Tunisiens qui sont venus se faire vacciner, mais se sont heurtés à une grave désorganisation qui a atteint le point de menacer la paix civile et la santé des Tunisiens », a-t-il déclaré.

On reprochait aussi au ministre de la Santé tunisien de n’avoir rien fait pour pallier le manque d’oxygène. La consommation est passée de 25 000 litres par jour avant la pandémie à 250 000, soit dix fois plus. Jusqu’à récemment, les stocks de vaccins étaient aussi limités. Du coup, seulement 8% des 12 millions de Tunisiens ont pu être immunisés. C’est le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, qui devrait prendre la tête du ministère de la Santé, par intérim.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »