Home / Politique / Crise en Libye : Ghassam Salamé refuse toute ingérence étrangère

Crise en Libye : Ghassam Salamé refuse toute ingérence étrangère

Partagez ceci :

L’envoyé des Nations Unies en Lybie, Ghassam Salamé, demande aux pays de cesser toute ingérence dans la crise libyenne. Il s’est exprimé à l’issue d’une réunion à huis clos avec le Conseil de sécurité de l’ONU.

Depuis avril, la ville est assiégée par l’armée nationale libyenne (ANL), qui est associée à une administration rivale dans l’est de la Libye.

A l’issue de consultations lundi avec le Conseil de sécurité à New York, le Président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé le début du déploiement de soldats turcs en Libye en soutien au gouvernement d’accord national basé à Tripoli .

Une conjoncture à laquelle Ghassam Salamé en qualité de chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) n’adhère pas. Il s’est entretenu avec des journalistes à New York sur le sujet.

  « Ce que j’ai demandé au Conseil de sécurité, et ce que j’ai demandé à ces pays, est très clair : restez en dehors de la Libye. Il y a suffisamment d’armes en Libye. Ils n’ont pas besoin d’armes supplémentaires. Il y a suffisamment de mercenaires en Libye, alors arrêtez d’envoyer des mercenaires comme c’est le cas actuellement avec des centaines, voire des milliers, entrant dans le pays récemment », a rapporté M. Salamé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »