Cybersécurité : le Ghana s’apprête à verrouiller l’écosystème digital

Partagez ceci :

L’adoption du projet de loi sur la cybersécurité au Ghana entre dans le cadre de la protection de l’écosystème digital, l’une des pressions de la transformation numérique et de la dématérialisation.

Selon la ministre en charge des Nouvelles technologies, Ursula Owusu-Ekuful, le projet de loi sur la cybersécurité devra être présenté au Parlement en fin d’année 2019 et son adoption permettra de mettre en place une autorité en matière de cybersécurité et de créer un fonds spécial.

« Plus important encore, le projet de loi est présenté pour remédier à des lacunes juridiques spécifiques en ce qui concerne le mandat du Ghana en vertu des conventions de Budapest et de Malabo, le Ghana étant l’un des signataires », a-t-elle indiqué.

Les chiffres dudit ministère montrent qu’environ 10,32 millions de citoyens sont actifs sur Internet et le nombre d’internautes actifs croît de 2% chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *