BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / Deborah Sabanga, l’étudiante congolaise primée « meilleure oratrice » au concours du procès fictif de la CPI 

Deborah Sabanga, l’étudiante congolaise primée « meilleure oratrice » au concours du procès fictif de la CPI 

Partagez ceci :

A 21 ans, Déborah Sabanga, étudiante en droit à l’université de Kinshasa, a reçu la semaine dernière le prix du « Meilleur Orateur » au concours de procès fictif de la CPI. La jeune lauréate participait avec une équipe de l’UNIKIN, composée de quatre étudiants de la faculté de Droit que sont Maxime Kitengie, Déborah Sabanga, Schekinha Mujinga et Christopher Mpiana.

« A l’issue de la compétition, la chambre a tout particulièrement apprécié la clarté de vos arguments, votre capacité de persuasion. Malgré le fait que votre dossier soit un peu plus difficile, [la chambre a apprécié] votre aisance à articuler les provisions que vous avez citées », a déclaré un des membres du jury qui a décerné ce prix à la Congolaise.

Au total, 42 universités venant de 17 pays ont participé à ce concours. Deux seulement de ces universités sont arrivées jusqu’au bout. Il s’agit de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) et de l’université Paris II Panthéon-Assas. 

La première édition du concours de plaidoiries de procès-simulé a eu lieu en 2022.

Initié par l’Académie de droit international de La Haye, ce concours vise à stimuler l’étude du droit international pénal, à participer à la formation de jeunes juristes et à contribuer à renforcer les compétences et connaissances en droit international pénal.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »