Home / A la Une / Décès Col Moudjalba : « je soutiens les manifestations dans Doufelgou », Gerry

Décès Col Moudjalba : « je soutiens les manifestations dans Doufelgou », Gerry

Partagez ceci :

La population de Doufelgou a tenu ce lundi, une seconde manifestation dans les rues de la localité, cette fois ci pour réclamer le corps du Colonel décédé dans la nuit du 4 au 5 mai dernier. Une démarche soutenue par le fils du milieu, le député Gerry Taama.

La habitants de Siou ne démobilisent pas. Ce lundi 11 mai, ils ont été rejoint par les populations du canton de Koka, Tenega, Niamtougou et de Baga pour battre spontanément les pavés, réclamant le corps du défunt Colonel Madjoulba.

Faut-il déjà rappeler que la première manifestation visait à réclamer justice pour le fils du milieu tristement abattu dans son bureau.

Cette dernière manifestation, qui a drainé une marée humaine et a chuté à la préfecture de Doufelgou.

En effet, les manifestants avaient donné un moratoire de 3 jours au préfet pour disposer du corps de la victime. Délai qui est passé !

Mais, le mouvement a rapidement dégénéré avec la colère des manifestants. Le préfet de Doufelgou s’en est sorti blessé. En riposte, les forces de l’ordre ont arrosé la foule de gaz lacrymogènes faisant en passant des blessés dont un par une balle.

Gerry Taama, député et natif du milieu trouve juste la démarche des siens.

 » En tant que fils de Siou, je soutiens leur démarche. Dans notre tradition, quand une personne meurt assassiné, on ne laisse pas le corps à la morgue. Il y’a des rites spéciaux à faire, et on l’enterre immédiatement. Au point où nous en sommes, nous ne réclamons même plus justice. Simplement le corps du défunt pour son inhumation. Lui-même fera son combat dans l’au-delà. Sauvons la situation, mettons nous à la place de ces gens «  a affirmé le leader du Nouvel Engagement Togolais (NET).










Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »