Home / A la Une / Dr Denis Mukwege : le gynécologue chrétien qui “répare les femmes”

Dr Denis Mukwege : le gynécologue chrétien qui “répare les femmes”

Partagez ceci :

Pour l’aide qu’il apporte aux femmes victimes de mutilations génitales, Dr Denis Mukwege s’est vu décerner le prix Nobel de la paix en 2018. Depuis, sa vie est constamment en danger. Le gouvernement veut désormais assurer sa sécurité.

On le surnomme “le docteur qui répare les femmes”. Dans l’est de la République démocratique du Congo, le docteur Denis Mukwege a réussi à sauver plusieurs femmes victimes de viols et d’atroces traitements inhumains dégradants commis par des groupe armés présents dans la région depuis plusieurs années.

40.000 victimes soignées en 20 ans

Son hôpital de Panzi est un asile doré pour ces femmes dont des parties génitales ont été mutilées pour la plupart. Depuis 1999,  c’est plus de 40.000 femmes qui ont été soignées dans son hôpital de Panzi. “Les femmes n’ont pas seulement été violées, elles ont été mutilées à l’aide de différents outils”, a-t-il récemment expliqué.

Son centre est devenu la cible des envahisseurs. La vie du médecin Mukwege, un fils de pasteur, est en danger.

Un plaidoyer qui dérange

Le docteur Mukwege propose la création d’un tribunal pénal international pour la RDC. Pour lui, ce tribunal serait appelé à juger les graves crimes qui ont été commis dans le pays contre la population civile depuis le déclenchement de la guerre de l’AFDL en 1996. Denis Mukwege était alors médecin à l’hôpital de Lemera, première cible des envahisseurs.

Le gouvernement se dit inquiet

Pour le président Félix Tshisekedi, l’action de Mukwege est un appel à la prise de conscience de la violence dans l’est du pays. Au cours d’un récent conseil des ministres, le ministre de l’Intérieur et son collègue de la Justice ont été chargés d’assurer la sécurité du prix Nobel de la Paix. Une enquête devrait également être ouverte à ce sujet.

Des diplomates étrangers en poste à Kinshasa se disent également préoccupés par ces menaces qui pèsent sur le docteur Mukwege, et affichent leur soutien au médecin.

Sa foi en Jésus-Christ

Né en 1955 à Bukavu, d’un père et d’une mère pentecôtistes, Denis Mukwege a accepté le Seigneur Jésus à l’âge de 13 ans. Il le répète souvent, la foi en Jésus-Christ est sa principale source d’inspiration dans son travail. “La foi est très importante pour moi, puisque sans la foi, je ne suis pas certain de pouvoir faire face à toutes les difficultés que je rencontre quotidiennement avec les malades”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »