E-learning: deux géants français s’intéressent à l’Afrique

La société française de télécommunications Orange et le Centre national d’enseignement à distance (CNED) se sont associés pour faciliter l’accès au contenu éducatif via les smartphones en Afrique. L’annonce a été faite lors de la Conférence de financement du Partenariat mondial pour l’éducation (PME) organisée à Dakar la semaine dernière.

Le CNED, institution publique française placée sous la tutelle du Département de l’Education de ce pays et dédié à la fourniture de matériel d’enseignement à distance, distribuera prochainement du contenu français sous forme de livres électroniques via son application MondoCNED.

Outre le CNED, d’autres partenaires pourront proposer leur contenu éducatif aux clients d’Orange, notamment les universités françaises en ligne, les universités francophones et africaines qui produisent déjà leurs propres ressources numériques éducatives, note le centre de e-learning français.

« Ce contenu sera disponible à des prix attractifs sur les smartphones, qui sont devenus les principaux moyens d’accès à Internet en Afrique. Les ebooks téléchargés peuvent alors être lus librement sans avoir besoin d’une connexion Internet » précise un communiqué.

Ce partenariat, déjà établi en République démocratique du Congo, sera bientôt introduit au Mali, en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso entre autres dans sa première phase d’extension.

Un soutien croissant pour l’éducation

Le PME prévoit de consacrer 2 milliards de dollars américains par an d’ici 2020 à la planification et à la fourniture de l’éducation pour soutenir la formation des enfants dans les pays en développement.

« Il s’agit d’une augmentation substantielle du financement par rapport aux 1,3 milliard de dollars américains versés au cours des trois dernières années, et plusieurs pays donateurs ont annoncé leur intention d’engager de nouveaux fonds au cours de la période de financement », a déclaré l’organisation.

En effet, la fourniture d’une éducation numérique, innovante et à distance pour l’Afrique a déjà été discutée lors du Forum sur les entreprises responsables qui s’est tenu à Johannesburg, en Afrique du Sud, en septembre 2017. Au cours de l’événement, le directeur technique de HP et le directeur mondial des HP Labs Shane Wall ont constaté que d’ici 2030, l’Afrique aura plus d’enfants de moins de dix ans que l’ensemble de la population américaine, et il y aura également une pénurie de six millions d’enseignants du primaire.

D’ailleurs pour Bruno Mettling, PDG d’Orange Moyen-Orient et Afrique, les avantages de la technologie numérique peuvent aider à former des millions de personnes. « De toutes les révolutions numériques, l’enseignement supérieur et la formation professionnelle sont parmi les plus stratégiques pour l’Afrique », reste-t-il convaincu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *