Umalis Group
Home / A la Une / Elections au Cameroun: trois partis de l’opposition « déchirés » par une affaire de 2,7 milliards F CFA

Elections au Cameroun: trois partis de l’opposition « déchirés » par une affaire de 2,7 milliards F CFA

Partagez ceci :

A quelques mois des élections municipales, législatives et la présidentielle de 2018 qui se tiendront entre le 14 septembre et le 14 octobre 2018 au Cameroun, l’opposition apparaît de plus en plus désunie.

Ce qui devait constituer un contre-poids politique au pouvoir de Paul Biya, 85 ans, dont presque 36 passés à la tête du Cameroun, se heurte à des guerres intestines, sabotant ainsi la démarche unitaire, mieux un candidat unique qui devrait affronter le président sortant.

Dans la foulée, la presse locale évoque un probable financement de trois partis de l’opposition déclarés de l’opposition, par l’ambassade des Etats unis au Cameroun.

« Akere Muna investi par le FPD, Joshua Osih Rechercher Joshua Osih du principal parti de l’opposition, Social Democratic Front (SDF) et Maurice Kamto Rechercher Kamto du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), sont accusés par cinq journaux, de se « déchirer » pour 2,7 milliards FCFA offerts par Peter Henry Barlerin, ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun », renseigne notre confrère Koaci.

D’après cinq journaux, le diplomate américain envisage de financer la campagne électorale des candidats de l’opposition à hauteur de 2,7 milliards FCFA.

A souligner que le parti au pouvoir n’a pas encore officiellement investi son candidat, même si des indices laissent entrevoir qu’il s’agira du président Paul Biya.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »