Umalis Group
Home / A la Une / Elim Mondial 2022 : Zoom sur les groupes relevés dans la zone Afrique

Elim Mondial 2022 : Zoom sur les groupes relevés dans la zone Afrique

Partagez ceci :

Mardi dernier, la Confédération Africaine de Football a procédé au tirage au sort des poules dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde qui se jouera au Qatar en 2022. Cette compétition sera très suivie même si certains vont préférer jouer au poker avec Casino777.  Au nombre de 10, les groupes sont constitués de 4 équipes. De A à J, certaines poules sont compliquées, tandis que d’autres sont homogènes. A partir du mois d’octobre, les 40 meilleures nations africaines se donneront ainsi rendez-vous pour dégager les représentants africains en terre qatarie. Zoom sur les groupes les plus relevés de ces éliminatoires du mondial qatari.

La poule D

Composé du Cameroun, de la Côte d’Ivoire du Mozambique et du Malawi, le groupe D est le premier groupe le plus compliqué et le plus relevé des 10 poules. Avant même que les éliminatoires ne démarrent, l’Afrique sait qu’il y aura un grand qui sera absent de la campagne de 2022. Soit les Lions Indomptables du Cameroun, soit les Éléphants de la Côte d’Ivoire n’iront pas au Qatar. Entre ces deux nations, la bataille sera très rude. Ajouté au souvenir des éliminatoires du mondial en Allemagne en 2006, la sauce sera très épicée. Qu’il nous souvienne que pour les éliminatoires du mondial 2006, le Cameroun et la Côte d’Ivoire s’étaient battus jusqu’au bout. Il a fallu un match nul des Lions à domicile pour laisser passer la Côte d’Ivoire qui n’espérait plus rien. Le penalty raté de Womé a permis aux ivoiriens de valider leur premier ticket à une phase finale d’un mondial. Les deux équipes vont à nouveau s’affronter dans un duel pour une seule place. Les retrouvailles avec ce souvenir douloureux seront électriques à l’image de toutes les rencontres entre ces deux géants du football africain. Pas vraiment en grande forme ces dernières années, ces deux nations ont manqué l’édition de 2018 en terre Russe. C’est le moment alors de se racheter. N’étant pas seuls dans le groupe, un autre derby se jouera entre les deux pays de l’Afrique Australe que sont le Malawi et le Mozambique. Les deux pays frontaliers vont emmener une rivalité sous régionale sur le plan africain. Dans ce derby, les grands perdants ou gagnants seront les Eléphants et les Lions Indomptables, cela dépendra de la position de chacun. Et lorsqu’on sait que ces pays pratiquent un football très physique, chaque point sera gagné dans la douleur.

La poule F

Qualifiés pour Russie 2018, les Pharaons d’Egypte sont en quête d’une seconde qualification, et elle passera par cette étape des poules d’abord avant de parler des barrages. Dans un groupe composé du Gabon, de la Libye et de l’Angola, l’Egypte part favori normalement. Mais face à des équipes en pleine émergence, les Pharaons ont de souci à se faire. Le football égyptien n’est plus cette puissance qu’on lui connaissait. Les derniers résultats de l’Egypte avec une élimination précoce à la CAN qu’elle a organisée en huitième de finale, et un début de campagne des éliminatoires de la CAN 2021 manqué, ne sont pas une sécurité. Ils feront face ainsi à une équipe gabonaise en pleine mue. Les Panthères emmenés par le buteur d’Arsenal Pierre-Emérick Aubameyang ne leur feront aucun cadeau. Ils joueront leur chance jusqu’au bout. La Lybie et l’Angola étant aussi de la partie, la tâche s’annonce compliquée. Absent de la scène footballistique africaines ces dernières années, l’Angola est en train de revenir. Sa présence en Egypte lors de la dernière CAN est la preuve de cette renaissance de son football. La Lybie n’est pas aussi un client à négliger. Les Chevaliers de la Méditerranée auront aussi leur mot à dire.

Le groupe G

Dans ce groupe, il y a le Ghana, l’Afrique du Sud, le Zimbabwe et l’Ethiopie. Cette poule est aussi relevée car étant homogène, même si le Ghana a l’étoffe de favori. Ces dernières années, le football ghanéen a beaucoup déçu. La prestation des Black Stars sont en dent de scie. La constance n’étant pas au rendez-vous, le doute prend place très rapidement et les mauvais résultats sont enchainés. Le Ghana n’étant pas en confiance, il y a de la place pour les faire douter encore plus. L’Afrique du Sud revenant aussi à son meilleur niveau, il va causer d’énormes problèmes aux Black Stars. L’Ethiopie et le Zimbabwe sont aussi dans les parages avec un football athlétique, le défi physique sera au rendez-vous. La poule sera très serrée jusqu’au bout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »