BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / En 2023/2024, l’Égypte redevient premier importateur de blé russe
A farmer harvests wheat in Marquion, France, July 18, 2017. REUTERS/Pascal Rossignol TPX IMAGES OF THE DAY

En 2023/2024, l’Égypte redevient premier importateur de blé russe

Partagez ceci :

En 2023/2024, l’Égypte a augmenté de 6 % ses achats de blé depuis la Russie à 8,6 millions de tonnes, ce qui en fait à nouveau le premier importateur de blé russe.

Pendant les deux années précédentes, cette position était occupée par la Turquie, mais cette dernière a réduit ses achats de blé russe de 24 % en 2023/2024, les portant à 7 millions de tonnes, grâce à une amélioration de sa propre récolte.

Cette croissance des achats de blé russe par l’Égypte s’inscrit dans un contexte où la part de la Russie dans les exportations mondiales de cette céréale a augmenté à 28 %, contre 25 % l’année précédente.

En 2023-2024, la Russie a exporté un total de 55,4 millions de tonnes de blé, sur un marché mondial totalisant 200 millions de tonnes.

Outre l’Égypte, l’Algérie a également augmenté ses achats de blé russe, avec des importations en hausse de 9 % pour atteindre un niveau record de 2,34 millions de tonnes, selon les données de Rusagrotrans.

En 2023-2024, l’Afrique du Nord demeure le principal importateur mondial de blé, absorbant plus de 60 % des envois mondiaux. Dans cette sous-région, l’Égypte se distingue particulièrement en tant que destination majeure pour le blé russe.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »