Accueil / A la Une / En pleine transition, le Mali victime d’un second coup d’Etat ?

En pleine transition, le Mali victime d’un second coup d’Etat ?

Partagez ceci :

Le président de la transition au Mali Bah N’Daw, son Premier ministre Moctar Ouane, le ministre de la Défense récemment nommé Gal Souleymane Doucouré et quelques collaborateurs sont retenus depuis plusieurs heures au camp militaire de Kati.

Cette intervention de m’armée intervient peu après l’annonce du remaniement ministériel ce lundi 24 mai. Cet incident n’a toutefois pas empêché la diffusion du communiqué officiel annonçant la liste des membres du gouvernement.

Selon RFI, c’est le colonel Sadio Camara, qui venait tout juste de perdre son fauteuil à la Défense, et le colonel Assimi Goïta, vice-président de transition et leader de la junte pourtant officiellement dissoute, qui sont à l’origine de ce coup de force.

Ce coup de force a été condamné dans un communiqué conjoint de la mission de l’ONU au Mali (Minusma), la Communauté des États ouest-africains (Cédéao), l’Union africaine, la France, les États-Unis, le Royaume-Uni l’Allemagne et l’Union européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »