Accueil / A la Une / Entre le Burkina Faso et la CEDEAO, pas question d’ultimatum !

Entre le Burkina Faso et la CEDEAO, pas question d’ultimatum !

Partagez ceci :

Pressé par l’instance régionale de fournir un calendrier en vue d’un retour des civils au pouvoir, Ouagadougou souhaite plutôt travailler en synergie avec la Cédéao.

« Nous ne parvenons pas à donner un contenu à cette notion d’acceptabilité ou de non-acceptabilité au chronogramme, il faudrait qu’ensemble nous dégagions les grandes lignes de ce qui est acceptable ou pas », a déclaré Olivia Rouamba, la ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso ce jeudi en conférence de presse.

Le Burkina Faso demande à l’instance régionale d’envoyer sur le terrain une équipe purement technique, composée de militaires, afin de prendre la mesure réelle de la situation sécuritaire.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »