Accueil / A la Une / Esclavage: Akufo-Addo exige de l’Europe des excuses aux Africains
Nana Akufo-Addo,3

Esclavage: Akufo-Addo exige de l’Europe des excuses aux Africains

Partagez ceci :

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo a, sans langue de bois, rappelé dans l’une de ses récentes sorties, les effets néfastes de la traite négrière pour le continent africain. Pour le locataire de la Jubile House, l’esclavage a étouffé le progrès économique, culturel et psychologique de l’Afrique.

Selon ce dernier, lorsque les Britanniques ont mis fin à l’esclavage, tous les propriétaires d’Africains réduits en esclavage ont reçu des réparations à hauteur de 24 millions de dollars. Les Américains quant à eux ont reçu 300 dollars pour chaque esclave qu’ils possédaient. Paradoxalement, les Africains qui ont été victimes de cet acte ignoble n’ont rien perçu.

« Les Amérindiens ont reçu et continuent de recevoir des réparations ; les familles nippo-américaines, qui ont été incarcérées dans des camps d’internement en Amérique pendant la Seconde Guerre mondiale, ont reçu des réparations. Les Juifs, dont six millions ont péri dans les camps de concentration de l’Allemagne hitlérienne, ont reçu des réparations, y compris des subventions et un soutien à la patrie. Il est donc temps que l’Afrique, dont 20 millions de fils et de filles ont vu leurs libertés réduites et ont été vendus comme esclaves, reçoive également des réparations », a-t-il poursuivi avant de préciser que les africains méritent des excuses du continent européen.

« Et, avant même la conclusion de ces discussions sur les réparations, le continent africain tout entier mérite des excuses officielles de la part des nations européennes impliquées dans la traite des esclaves pour les crimes et les dommages qu’elle a causés à la population, à la psyché, à l’image et au caractère de l’Africain dans le monde entier », a ajouté le Président.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »