Home / A la Une / « Et si c’était elle », Zondo Dance de Théâtre présente le monde à contre sens

« Et si c’était elle », Zondo Dance de Théâtre présente le monde à contre sens

Partagez ceci :

C’était le tour du Camp des Réfugiés d’Avépozo d’accueillir le dimanche 13 octobre 2019, la toute dernière monture artistique de la compagnie togolaise Zondo Danse Théâtre : « ET SI C’ETAIT ELLE ».

Cette nouvelle création artistique est une ode chorégraphique à la femme, qui à travers ses différents tableaux, présente le monde à contre sens, gouverné par les femmes. Les hommes en quête d’émancipation et les femmes quant à elle étant déjà émancipées.

Ce projet, présenté par la compagnie « Zondo Danse Théatre », a été soutenu par DARAJA LA AFRIKA avec le regard extérieur du chorégraphe Harold Georges, de DUNIA Dance Théâtre.

Cette création, à chaque fois qu’elle est présentée, est suivie d’une causerie débat autour du thème de la création qui porte sur la thématique de l’émancipation de la femme.

L’objectif, selon « Zondo Danse Théatre », est de susciter une réflexion auprès de la population afin de savoir si la solution à tous les maux qui minent la société ne pouvait pas se trouver dans la femme ou si cette solution ne pouvait pas être la femme elle même ?

« Et si c’était elle » a mis sur scène dimanche dernier, deux danseurs ( Samuel Zikponou, chorégraphe ouvert à tous les styles depuis sa formation, danseur professionnel reconnu pour l’intégrité de sa démarche artistique. Membre fondateur de la compagnie Zondo Danses Théâtres et Arnold Messan, danseur possédant une liberté du geste chorégraphique et professeur de danse rigoureux, toujours en quête de perfection ) et une danseuse ( Estelle Foli, danseuse professionnelle aiguisée par la découverte sur scène, en résidence ou en stage et membre de la compagnie Brin de chocolat ).

Présentée pour la première fois le 05 Octobre à l’Institut Français de Lomé devant plus de 200 personnes, cette création de dance contemporaine est le fruit d’une résidence de création qui a duré deux mois.

Le 09 octobre, cette création s’était aussi transportée à Kouvé où elle a été présentée au publique.

Traduction »