États-Unis: le vin français dans le collimateur de Donald Trump

Partagez ceci :

Le président américain Donald Trump, sentant une concurrence déloyale entre les vins américains et français veut augmenter les taxes douanières sur le vin français. Il a annoncé lundi de nouvelles mesures dans les prochains jours.

Le vin français fera partie prochainement des produits étrangers sur le marché américain qui ont vu leurs taxes douanières changées.

Donald Trump projette de mettre sur place de nouvelles mesures afin de résoudre ce déséquilibre commercial entre les deux produits.

« La France taxe beaucoup le vin et nous taxons peu le vin français. Ce pays [les Etats-Unis] autorise le vin français qui est très bon (…) à entrer pour rien », a-t-il déclaré sur CNBC.

Et d’ajouter : « ce n’est pas juste, nous allons faire quelque chose pour rééquilibrer ça ».

Selon Bénin web tv, ce n’est pas la première fois que le chef d’État américain évoque le déséquilibre commercial entre la France et les Etats-Unis sur les produits viticoles.

Il avait visé Emmanuel Macron dans des tweets à ce sujet en novembre dernier.

« La France rend les choses très difficiles pour vendre du vin américain en France et prélève de lourdes taxes douanières, alors que les Etats-Unis facilitent les choses aux vins français et n’ont que des tarifs douaniers bas. Ce n’est pas juste, faut que ça change ! » s’était-il agacé.

A en croire notre source la France étant membre de l’Union européenne, ne fixe pas elle-même le niveau de taxation des produits importés. Toutefois, il existe un déséquilibre dans les tarifs douaniers. Aux Etats-Unis, les taxes varient entre 5,3 et 14,9 cents par bouteille, en fonction de la nature du vin et du degré d’alcool, selon la Commission américaine du commerce international. En Europe, elles vont de 11 à 29 cents.

Toutefois, il existe un déséquilibre dans les tarifs douaniers. Aux Etats-Unis, les taxes varient entre 5,3 et 14,9 cents par bouteille, en fonction de la nature du vin et du degré d’alcool, selon la Commission américaine du commerce international. En Europe, elles vont de 11 à 29 cents.

Faut-il le soulever, Trump n’a pas attendu les aboutissements des discussions entre les Etats -unis et l’Union Européenne en cours pour trouver un accord commercial avant de réagir. Menace ou pression ? L’on ne saura le dire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *