Accueil / Africa top success / Éventuelle intervention de l’OTAN au Mali : la réaction de Bamako

Éventuelle intervention de l’OTAN au Mali : la réaction de Bamako

Partagez ceci :

La réaction du gouvernement du Mali ne s’est pas fait attendre après les propos du ministre des Affaires étrangères d’Espagne José Manuel Albares en marge du sommet de l’OTAN à Madrid.

Le gouvernement du Mali a convoqué vendredi l’ambassadeur de l’Espagne pour demander des explications et des clarifications sur les propos du ministre des Affaires étrangères espagnol par rapport à l’éventualité d’une intervention de l’OTAN au Mali.

 »Je dois dire que nous avons convoqué aujourd’ hui l’ambassadeur d’Espagne au niveau du ministère des Affaires étrangère pour élever une vive protestation par rapport aux propos de José Manuel Albares  », a déclaré vendredi, à la télévision nationale malienne, Abdoulaye Diop, le ministre des Affaires étrangères.

En marge du sommet de l’OTAN qui s’est tenu à Madrid, le ministre espagnol des Affaires étrangères a évoqué dans les médias de son pays qu’une éventuelle intervention de l’Otan pourrait avoir lieu à l’avenir. Des propos qui passent mal à Bamako.

« Nous retenons seulement ce qu’a dit déjà notre ministre de la Défense, le colonel Sadio Camara, que le Mali n’a pas besoin de la présence d’une armée étrangère pour assurer sa sécurité », a réagi Fousseynou Ouattara, vice-président de la Commission de défense et de sécurité au sein du Comité national de la transition, cité par la Deutsche Welle.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »