Expulsé de la Côte-d’Ivoire, Kemi Seba promet des révélations troublantes ce jeudi

Partagez ceci :

Le panafricaniste français Kemi Seba, expulsé de la Côte d’Ivoire vers le Bénin, son pays natal, est arrivé dans la soirée du mardi 26 mars à l’aéroport de Cotonou à bord d’un vol commercial Air Côte d’Ivoire. Atterri au Benin, il a été gardé à vue à la DRT dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27 mars. Libéré, Kemi Séba annonce une conférence de presse pour un grand déballage. Le chantre de la souveraineté monétaire de l’Afrique de l’Ouest évoque « des révélations troublantes ».

« Je viens d’être libéré des locaux de la Direction de Surveillance du Territoire, à Cotonou, après mon expulsion par les autorités Ouatarristes et une réunion avec le Ministre de l’intérieur Béninois, Siaka Alafia.
Je reviendrai demain à 11H lors d’une conférence de presse à l’Hotel du lac de Cotonou, sur ces événements liés à mon expulsion, y révélerait ce qu’on m’a fait, et ce que je compte faire en retour.
A celles et ceux qui nous pensaient à terre, prenez vos mouchoirs, nous n’avons jamais été autant debout. Et votre bêtise y est pour beaucoup.
A celles et ceux qui prient pour la réussite de notre combat contre le néocolonialisme, ne vous arrêtez pas. Nous sommes plus que jamais sur la bonne voie.

A Alassane Ouatarra, merci, car avec des ennemis comme vous, notre combat n’a pas besoin d’amis. Vous êtes la plus grande preuve de ce que nous dénonçons quotidiennement au sujet du néocolonialisme. Vous ne pouviez pas plus nous aider à illustrer ce qu’est un régime dictatorial,totalitaire, soumis aux intérêts français.

Une pensée pour le commissaire NAMAURY FOFANA. QUI M’A EXPULSE DE COTE D’IVOIRE sans respecter mes droits. JE NE VOUS OUBLIERAI PAS.

RDV DEMAIN POUR DES REVELATIONS QUI RISQUENT DE BOUSCULER BEAUCOUP DE CHOSES EN AFRIQUE FRANCOPHONE. », a posté l’activiste sur sa page Facebook

Pour rappel, selon les autorités ivoiriennes, Kémi Seba a été expulsé pour des raisons de « troubles à l’ordre public ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *