BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / Fespaco : le film burkinabè « Sira » en pôle position pour l’Étalon d’or

Fespaco : le film burkinabè « Sira » en pôle position pour l’Étalon d’or

Partagez ceci :

La 28e édition du Fespaco, le plus grand festival de cinéma en Afrique francophone, bat son plein à Ouagadougou, au Burkina Faso. « Sira », le long métrage de la réalisatrice Apolline Traoré, seul film burkinabè en lice pour ‘Etalon d’or de Yennega, a fait salle comble.

Le film Sira relate l’histoire d’une « jeune fille peule, violée et abandonnée dans le désert » par un chef terroriste. Elle décide alors de tout donner pour se venger en déjouant les plans macabres des terroristes.

Pour quelques milliers de cinéphiles qui ont eu la chance de voir pour la première fois ce film, la réalisatrice Apolline Traoré va à la conquête du plus grand prix du Fespaco.

– « On ne regrette pas de l’avoir vu. C’est un très bon film, de très bonne facture. Elle a toutes ses chances. »

– « Elle a mis la barre très haute. C’est un thème qui cadre avec l’actualité, la question sécuritaire, et surtout aussi avec les violences faites aux femmes dans un contexte sécuritaire. »

– « Un scénario qui avait été écrit pour le Burkina Faso et qui, finalement, a dû être réalisé en Mauritanie. On espère que, pour la première fois dans l’histoire du Fespaco, c’est une femme qui va remporter l’Étalon d’or de Yennenga. »

« Je n’ai que mon art pour m’exprimer »

Présente à cette première projection, ainsi que de nombreuses autorités politiques, la réalisatrice Apolline Traoré, née en 1976 à Ouagadougou, souligne que ce film est sa contribution à la lutte contre le terrorisme dans le Sahel.

« Je vis dans un pays qui se bat contre le terrorisme depuis très longtemps, affirme Apolline Traoré. Je n’ai que mon art pour m’exprimer. C’est ma manière de participer dans cette lutte contre le terrorisme, en m’exprimant à travers mon art. Évidemment, je suis sous pression. Je suis extrêmement sous pression, parce que je sens que le peuple veut cet Étalon. Cela passe même au-delà de ma personne. »

Acclamé par le public, son film Sira est reprogrammé ce mercredi 1er mars pour sa deuxième projection, une séance de rattrapage pour ceux qui ont manqué ce premier rendez-vous.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »