Home / A la Une / Finale aller LCA : Al Ahly (Egypte) 3-ES Tunis (Tunisie) 1, option pour les Égyptiens !

Finale aller LCA : Al Ahly (Egypte) 3-ES Tunis (Tunisie) 1, option pour les Égyptiens !

Partagez ceci :

La finale aller de la ligue des champions entre les deux clubs finalistes, le Ahly du Caire d’Egypte et l’Espérance de Tunis de Tunisie et qui s’est jouée ce soir au stade Bordj El-Arab a vu un jeu intense des deux équipes en première période, avec des actions de part et d’autres. Les deux antagonistes essayaient chacun de prendre l’ascendant sur son vis-à-vis.

 

Et dans le dernier quart d’heure, le référé de cette rencontre, l’Algérien Abid Charef siffla un penalty douteux aux égyptiens, puisque même lui n’était pas sûr. Il avait consulté le VAR pour voir plus clair s’il y’avait bel et bien fauchage d’un joueur égyptiens par le gardien tunisien. L’arbitre algérien a désigné finalement le point de pénalty, transformé à la 34’ par Walid Soliman et ce bien que le gardien tunisien, Bencherif était du bon coté.

 

Ce but a permis aux égyptiens de prendre l’avantage à la pause. De retour des vestiaires, les locaux ont réussi à ajouter un deuxième but par Amr El-Sulaya et ce à la 57’. Les tunisiens sont revenus six minutes après pour réduire le score sur pénalty par l’entremise de l’algérien Youcef Belaili, qui avait pris le gardien égyptien à contre-pieds.

 

Mais à la 77’, les pharaons ont porté l’estocade à 3 à 1 et ce sur pénalty Walid Soliman, soit son doublé de la rencontre qui permet à son équipe de gagner cette première partie en attendant la manche retour prévue le 09 du mois prochain au stade de Radés (Tunis). Pour les tunisiens, ils auront juste besoin de gagner sur le score de 2 à 0 pour espérer brandir la ligue des champions pour la 3è fois depuis le lancement de la nouvelle formule.

 

Quant aux égyptiens, ces derniers feront de leur mieux pour gérer leur écart de deux buts, bien que le stade de Radés (Tunisie) va s’afficher complet, à l’image du large public, qui s’est déplacé aujourd’hui au stade « Bordj-Arab ». En tous les cas, la finale retour sera délicate pour les tunisiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »