Accueil / Affaires / Finance: la presse togolaise a eu raison de Kabirou Mbodji, le PDG de Waari arrêté!

Finance: la presse togolaise a eu raison de Kabirou Mbodji, le PDG de Waari arrêté!

Partagez ceci :

Depuis quelques années, les médias togolais ont multiplié les productions à l’endroit du directeur de la société de transfert d’argent WARI, qui, selon les informations serait « maitre de l’art en matière de scandales financiers » . Suite à cet état de choses, une supposée cellule de communication de la société a, il y a quelques mois, dénoncé une « campagne de désinformation » orchestrée par des « personnes malintentionnées ». Vrai ou Faux ? En tout cas, l’homme a fait de nouveau parler de lui et cette fois, il ne s’agit pas que de la presse, la justice s’en est mêlée. On apprend que le sieur Kabirou Mbodji, a été arrêté en Espagne.

L’installation « brusque » de WARI  au Togo en 2015 a éveillé la curiosité médiatique. Dans l’affluence des informations, beaucoup de médias tant internationaux que nationaux ont cité le nom du directeur général de WARI dans plusieurs affaires « malsaines » : scandales financiers, procès en cascade, méthodes détournées d’obtention d’agrément, trafic d’influence… Le nom du financier a côtoyé la plume de plusieurs journalistes qui n’ont pas hésité à exposer au grand jour ses « déboires ».

On révèle même que son installation au Togo était « planifiée »  pour échapper aux impôts dans son pays d’origine : le Sénégal. Cependant l’homme balayait toutes les accusations du revers de la main chaque fois que l’occasion se présentait. Des responsables de certains médias, dont Jeune Afrique ont même été trainés devant la justice pour avoir consigné son nom dans les colonnes de leurs journaux.

Cette fois, c’est lui qui se retrouve dans les mailles de la justice. L’affaire est rapportée plusieurs médias Sénégalais.

Selon L’AS, le quotidien Sénégalais, Kabirou Mbodji, a été arrêté, samedi en Espagne précisément à Ibiza, dans les îles Baléares pour « escroquerie présumée portant sur 34 millions de francs Cfa au préjudice d’un certain Felipe Daniel Paolo, un homme d’affaires d’origine angolaise ».

Les faits remontent en août 2017 et portent sur une facture d’hôtel non soldée. Du 11 au 21, Kabirou Mbodj a séjourné dans une résidence à Ushuaia, une île espagnole où il a eu droit à tous les honneurs. Comme à chacune de ses séjours sur place. Si les années passées, le patron de Wari s’est toujours acquitté de ses dettes, il aurait failli pour ses vacances de 2017.

L’AS informe que Mbodji avait promis de payer par chèque sans respecter ses engagements. Las de réclamer son argent, Felipe porte plainte contre le Pdg de Wari qu’il a perdu de vue entretemps. Samedi dernier, coup de chance pour lui, il se retrouve nez à nez avec Kabirou Mbodj dans une discothèque. Ce dernier aurait tenté de s’enfuir, mais il sera arrêté et remis à la police.

Le site sénégalais Seneweb, traite de la même affaire en précisant être allé aux informations pour avoir la version du concerné. « En vain nos appels sur leurs téléphones sont restés sans réponse », regrette le média.

Selon les informations, le patron de Wari est en garde en vue dans les locaux du commissariat de police de San Antonio. Son passeport est confisqué. En plus des 34 millions, l’homme d’affaires d’origine angolaise lui réclame 15 000 euros (environ 10 millions de francs Cfa) à titre de dommages et intérêts.

Source: Togo Top Infos




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »