Home / A la Une / France: Islam radical vs laïcisme intégral, ça peut marcher?

France: Islam radical vs laïcisme intégral, ça peut marcher?

Partagez ceci :

En moins de quatre semaines, la France a connu trois attaques terroristes, alors que s’ouvre le procès des attentats de Charlie Hebdo et du Bataclan. Le laïcisme intégral que prône la France est-il l’antidote idéal contre l’islamisation rampante qui déploie inexorablement ses tentacules sur son territoire?

Pourquoi la France est-elle devenue la cible privilégiée des islamistes? Des spécialistes répondront que c’est parce que les Français refusent de faire la moindre concession pour accueillir l’Islam dans la République française ! Ils passent leur temps à hystériser les problèmes au lieu de les résoudre ! Cette rhétorique est portée par une partie de l’élite intellectuelle et politique française.

La politique d’assimilation s’étant cassé les dents et ne pouvant d’ailleurs pas prospérer à notre époque, la France est en quête permanente de stratégies susceptibles de lui permettre de combattre l’islam radical sur son territoire. Activation du plan Vigipirate après l’attentat de Nice, la possibilité de visites domiciliaires chez des personnes fichées, le renforcement de la police de proximité etc, les propositions foisonnent pour couper la tête de cette hydre qu’est le terrorisme islamiste. Mais, à vrai dire, la France doit aller au-delà.

Elle doit en effet changer de logiciel, au risque de perdre la bataille contre l’islamisation rampante des populations immigrées, si elle ne l’a déjà perdue. Car, il y aura de plus en plus en France, de communautarisme des minorités issues des immigrations africaines et arabes contre l’intransigeance d’une communauté blanche historique.

On ne peut pas accueillir des immigrés et leur demander de s’assimiler une certaine idée de la France qui elle-même n’a pas toujours été le pays de la Révolution et des Lumières. Avant la Révolution et les Lumières, la France d’Ancien régime était la fille aînée de l’Église! Les Cathédrales et les églises de France font partie de son histoire !

Tous les pays changent… Désormais, la France doit accepter que sa population se métisse et de nouvelles sensibilités habitent en elle. Ce n’est pas de la lâcheté que de faire cela ! La France a été championne de l’intolérance religieuse, par le passé. On se souviendra du massacre de la Saint-Barthelemy et de la Révocation de l’Édit de Nantes et tutti quanti.

Le manque de réactions à l’échelle européenne et internationale après l’atroce assassinat de Samuel Paty est révélatrice d’une réalité. La récidive dans la publication des caricatures de Mahomet est la réaffirmation de l’attachement de la France à la liberté d’expression, une des valeurs qui fondent la République, certes. Mais les autres pays d’Europe semblent, à travers leur silence, dire à la France qu’il est temps qu’elle arrête de se prendre pour le nombril du monde !

Le modèle français en matière d’intégration, c’est-à-dire celui du refus de tout accommodement avec l’altérité post-coloniale, ne marche pas ! C’est faire preuve d’une naïveté déconcertante que de croire que les Français de migration récente seraient venus pour repartir. Ils sont là, en France, comme des Français, qu’ils soient d’origine marocaine, tunisienne, algérienne ou syrienne. Ils ne sont pas venus pour repartir. Et avec eux, l’idéologie islamiste.

Aucun compromis n’est possible avec les islamistes, c’est une évidence. Mais, la mise à contribution de la branche modérée de l’islam de France peut aider à sauver la situation. Comment peut-on interdire les regroupements de musulmans dans la rue pour la prière au nom de la laïcité et se calfeutrer derrière le même argument pour refuser de financer la construction de mosquées? Alors même qu’on a de de juteux accords commerciaux avec l’Arabie Saoudite qui a donné la matrice intellectuelle aux courants radicaux de l’islam à travers le monde, ou avec le Qatar qui finance les activités terroristes? C’est de la pure contradiction!

La laïcité ne doit pas se confondre avec l’athéisme. A l’islam radical, il ne faut pas opposer un laïcisme intégral. La reconquête des “territoires perdus de la République” peut se faire autrement. Ces territoires ont été perdus parce qu’abandonnés par la République. Il faut une paix des braves entre l’Etat et la religion, l’islam en l’occurrence. Non pas en autorisant tout et n’importe quoi dans la pratique de cette religion en territoire français, mais en comprenant que la foi est un domaine privé où l’Etat ne doit pas être omniprésent. Mais aussi en acceptant la réalité selon laquelle la France purement catholique a vécu il y a bien longtemps. La France voltairienne n’est pas reproductible au 21e siècle!
La France est désormais la cible privilégiée des islamistes. Ce n’est pas un hasard !










Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »