Home / A la Une / France: un remaniement sans fin, un Premier ministre qui pèse !

France: un remaniement sans fin, un Premier ministre qui pèse !

Partagez ceci :

Un remaniement sans la démission du gouvernement, c’est ce que l’on est sur le point d’assister en France. En tout cas, l’Elysée se veut claire sur au moins trois points: il y aura bel et bien un remaniement;  Edouard Philippe ne présentera pas la démission de son gouvernement au président de la République; le gouvernement actuel restera en place, tel quel, jusqu’au retour d’Arménie d’Emmanuel Macron vendredi soir.

Devenu très populaire que Macron selon les enquêtes d’opinion, Edouard Philippe a profité d’une rentrée orageuse pour endosser la tunique du capitaine qui tient désormais la barre dans la tempête.

Si sa loyauté n’est point remise en cause, c’est pour la simple raison qu’Edouard Philippe fait figure de cible idéale pour justifier les déboires d’un président qui a perdu la main. Une situation assez confortable dans laquelle il s’y plait. Et il devient « indéboulonnable » de son poste de Premier ministre.

Seulement que dans cette affaire de remaniement, il lui est reproché de vouloir profiter de ces « turbulences politiques » pour promouvoir des personnalités de son entourage alors que l’image de l’exécutif penche déjà trop à droite.

Au centre de vives critiques, le Premier ministre encaisse les coups et supporte le rythme que lui impose le casse-tête du casting gouvernemental. Il en profite bien sûr pour avancer ses pions face à un président de la République aujourd’hui en plein doute.

Les soupçons deviennent de plus en plus pesantes: Édouard Philippe est indexé de compliquer l’équation du remaniement en voulant imposer ses choix à un Emmanuel Macron. Alors que ce dernier se montre soucieux de préserver les équilibres politiques de son exécutif.

« Le prochain gouvernement devra correspondre aux équilibres sur lesquels Emmanuel Macron s’est engagé afin de poursuivre la mise en œuvre de la feuille de route fixée le 9 juillet devant le Congrès », a pris soin de préciser l’Élysée.

Si l’Elysée a rassuré ce mercredi que le mouvement concernerait « plusieurs ministères », eh bien cela n’étanche pas la soif des Français qui souhaiteraient voir le plus tôt que possible l’équipe gouvernementale recomposée, devenue incomplète depuis la démission en cascade des ministres. Celle de Gérard Collomb, fortement médiatisée, intervenue mardi dernier, a mis le feux aux poudres.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »