BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / Gabon : la société civile porte plainte contre Ali Bongo et Cie
FILE PHOTO: A still image from video shows Gabon President Ali Bongo being interviewed in Libreville, Gabon, September 24, 2016. REUTERS/Reuters TV/File photo

Gabon : la société civile porte plainte contre Ali Bongo et Cie

Partagez ceci :

En résidence surveillée depuis son éviction du pouvoir, l’ancien président gabonais vient d’être accusé de détournements de fonds publics, actes de concussion et enrichissement illicite .

Une nouvelle plainte vise l’ancien président gabonais Ali Bongo. La plainte a été déposée la semaine dernière par les leaders de la société civile en l’occurrence le ROLBG, le Copil Citoyen et l’ASCORIM. Une plainte déposée avec constitution de partie civile contre Ali Bongo et Cie. Ali Bongo et ses complices sont accusés de détournements de fonds publics, les actes de concussion et l’enrichissement illicite du cercle Bongo-Valentin.

L’annonce a été faite le samedi 18 mai dernier devant la presse locale et internationale. Les principaux accusés sont Ali Bongo Ondimba, Noureddine Mohamed Bongo Valentin, Léa Bongo Valentin, Sylvia Bongo Ondimba et affiliés d’affaires.

Le ROLBG,  Copil Citoyen  et l’ASCORIM, hébergent le même espoir, que  « justice doit être rendue au peuple gabonais ». Les plaignants parlent de détournements de sommes astronomiques d’argent du Trésor public, corruption masquée dans des opérations avec des entreprises écrans.

Les requérants disent vouloir recouvrer les milliards logés dans des comptes au Gabon mais également à l’étranger. Des requêtes internationales devraient aussi être diligentées. La société civile gabonaise évoque la prédation financière à l’origine de la fracture économique du pays et l’accroissement de l’écart des classes sociales.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »