BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / Ghana : Bawumia choisit le ministre de l’Énergie comme colistier

Ghana : Bawumia choisit le ministre de l’Énergie comme colistier

Partagez ceci :

Le vice-président du Ghana, Mahamudu Bawumia, membre du Nouveau Parti patriotique (NPP) au pouvoir, a choisi l’actuel ministre de l’Énergie comme colistier pour l’élection présidentielle de décembre. Le président Nana Akufo-Addo quittera ses fonctions en janvier 2025 après avoir atteint la durée maximale de huit (8) ans autorisée par la Constitution.

Bawumia a sélectionné Matthew Opoku Prempeh, député, médecin et chrétien de la région d’Asante, comme colistier. Ce choix reflète la tradition de choisir des colistiers de différentes religions et ethnies pour promouvoir l’unité et attirer une base électorale plus large.

Bawumia, économiste de 61 ans et ancien banquier central, a été désigné candidat du NPP à la présidentielle en novembre dernier. Il affrontera l’ancien président John Dramani Mahama, qui tente de revenir au pouvoir.

Mahama et Bawumia sont tous deux originaires du nord du Ghana, une région à majorité musulmane et économiquement moins développée que les régions du sud du pays.

Prempeh, 56 ans, a été ministre de l’Éducation de 2017 à 2020, où il a mis en œuvre la politique de gratuité des lycées du président Akufo-Addo, critiquée pour sa mauvaise exécution. Il est législateur depuis 2008 et membre de la famille royale de la tribu Asante. En janvier 2021, il est devenu ministre de l’Énergie, gérant une crise énergétique en cours, un problème pour lequel le NPP avait critiqué le parti de Mahama.

Bawumia est le premier musulman à diriger un grand parti au Ghana depuis 1992 et le premier non-Akan à diriger le NPP. En choisissant Prempeh, il espère renforcer le soutien du NPP dans la région d’Asante, où l’on s’inquiète des opportunités limitées pour les membres du parti.

Mahama, pour sa troisième tentative à la présidence, a gardé Jane Naana Opoku-Agyemang, ancienne ministre de l’Éducation et professeur de littérature du centre du Ghana, comme colistière.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »