Home / Affaires / Ghana: les douaniers obligés de parler le Chinois

Ghana: les douaniers obligés de parler le Chinois

Partagez ceci :

Le Ghana actualise ses connaissances et veut mettre toutes les chances de son côté. Face à l’intérêt de plus en plus grand des investisseurs étrangers notamment chinois pour les pays de la sous-région ouest africaine, le Ghana va bénéficier d’une formation de ses douaniers à la langue chinoise.

La barrière linguistique est parfois un vrai blocage dans les négociations commerciales. Pour se donner la capacité de mieux gérer l’intérêt grandissant des chinois, une centaine de responsables de l’aéroport international de Kotoka à Accra se mettent à niveau. La formation qui a démarré la semaine dernière permettra à ces participants d’apprendre et utiliser le chinois dans les échanges.

C’est l’Institut Confucius de l’Université du Ghana qui sert de cadre pour cette formation qui couvre 12 heures par semaine durant huit semaines. L’enseignement est totalement pris en charge financièrement par l’Institut.

Les douaniers ghanéens pourront donc bientôt accueillir en chinois les investisseurs. Car de plus en plus de Chinois viennent au Ghana pour faire des affaires. Selon l’agence chinoise Xinhua, les échanges bilatéraux entre le Ghana et la Chine ont progressé de 11,7% entre 2016 et 2017 pour atteindre $ 6,67 milliards.

 Pouvoir échanger facilement avec les investisseurs chinois permet aux Ghanéens de mieux favoriser la croissance de leur pays. Pouvoir échanger permet également de promouvoir des liens d’amitiés entre les deux peuples.

Une formation stratégique !

La formation de ces douanier Ghanéens intervient à quelques jours d’un rendez-vous important. Il s’agit de la China Trade Week Ghana qui est prévue pour avoir lieu du 19 au 21 juin prochain. Une occasion pour ces apprenants de la langue de rentrer dans l’application.

La China Trade Week Ghana sera à sa troisième édition. Elle s’inscrit dans le cadre de la nouvelle Route de la soie, rebaptisée ‘Initiative de la ceinture et de la route, la ceinture faisant référence à l’immense projet de développement des infrastructures routières et ferroviaire reliant la Chine et les 152 pays, tandis que la route fait référence à la route maritime, dite encore 21st Century Maritime Silk Roard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »