Ghana: quand le président Akufo-Addo redresse les bretelles des militaires

Partagez ceci :

Intimidation des civils, l’apanage même des forces de sécurité en Afrique n’est plus souhaitable au Ghana. Nana Akufo-Addo, le 19 octobre dernier, a invité les militaires à ne pas abuser de leur pouvoir.

Présent à Accra dans le cadre de la cérémonie de remise de diplômes à 138 officiers à l’académie militaire de Teshie, le chef suprême des forces armées Ghanéennes, le président Addo, a appelé les militaires à entretenir de bonnes relations avec les citoyens afin de promouvoir l’intégration et la cohésion nationale. Le président a, d’après Koaci souligné que l’uniforme est un symbole d’autorité dont il faut préserver la dignité à tout prix notamment en ayant « une conduite exemplaire et à veiller à ce que les hommes placés sous vos ordres fassent de même ».

Akufo-Addo a par la suite, interpellé les militaires à ne pas perdre de vue leur devoir, celui de rester vigilants et de «veiller à la préservation de nos frontières territoriales».

L’exhortation du président Addo intervient après que les média locaux dénoncent les agissements des militaires sur le terrain. Il y a peu, les internautes étaient choqués face aux agissements d’un agent de sécurité qui s’en prenait à une femme dans une vidéo.
« Les médias ont fait des reportages défavorables sur les actions de certains militaires. Être enrôlé dans les GAF, c’est éviter la tentation d’utiliser vos uniformes pour intimider les civils, dont les impôts sont utilisés pour vous payer », a rappelé le président ghanéen.

Depuis son ascension à la magistrature suprême de son pays, le président Akufo-Addo ne laisse de côté aucun secteur que ce soit l’économie, la sécurité, l’entrepreneuriat ou encore le développement.