Home / A la Une / Gilets jaunes: « pas de demi-mesure », Castaner reste implacable !

Gilets jaunes: « pas de demi-mesure », Castaner reste implacable !

Partagez ceci :

Pas de quartier ! L’impunité zéro, voilà le maître-mot lancé ce jeudi par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner à l’endroit de Didier Lallement, nouveau préfet de police. Ce dernier a été intronisé ce jour après le limogeage de Michel Delpuech, consécutif aux violences, saccages et pillages  commis sur les Champs-Élysées lors de l’acte XVIII des gilets jaunes. En termes plus clairs, il est nanti d’une première mission, celle de « maintenir l’ordre public »

« Je vous demande de faire en sorte que la doctrine du maintien de l’ordre, telle que nous l’avons redéfinie entre le 1er et le 8 décembre (actes 3 et 4 des gilets jaunes, NDLR) soit effectivement et résolument mise en œuvre, sans hésitation ni demi-mesure », a développé le locataire de la place Beauvau, réclamant « qu’elle soit effective dès samedi », comme rapporté par Le HuffPost.

« Samedi, sur les Champs-Élysées, il n’y avait pas de manifestants, il n’y avait que des haineux, des ultras, des factieux, des gens venus pour casser, pour détruire, pour agresser, car on ne peut pas se prétendre simple spectateur de ceux qui défigurent Paris, de ceux qui balafrent la France », a-t-il expliqué.

« M. le préfet de police, je vous demande donc une impunité zéro. La place des blacks blocs est en prison, pas sur les Champs-Élysées », a continué Christophe Castaner. « Lorsque les services auront établi la présence probable d’éléments appelant à la violence et pouvant porter atteinte aux institutions, aux forces de l’ordre, aux personnes ou aux biens, vous interdirez les rassemblements annoncés ou envisagés ».

Avec ces nouvelles mesures, les casseurs risquent gros.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »