Home / A la Une / Gouvernement de transition : les postes stratégiques confiés aux militaires
double investiture
Former Defense Minister and retired Col. Maj. Bah N'Daw, right, is sworn into the office of transitional president, and Col. Assimi Goita, left, head of the junta that staged the Aug. 18 coup, is sworn into the office of transitional vice president, at a ceremony in the capital Bamako, Mali, Friday, Sept. 25, 2020. Mali's transitional president and vice president were sworn into office Friday, more than a month after a coup in the West African nation, as Mali remains under sanctions by the 15-nation West African regional bloc ECOWAS, and amid uncertainty about details of the transition period. (AP Photo)

Gouvernement de transition : les postes stratégiques confiés aux militaires

Partagez ceci :

Les ministères de la Défense, de la Sécurité, de la Réconciliation nationale et de l’Administration territoriale sont confiés aux militaires sur les 25 postes du gouvernement de transition.

Finalement, le mouvement de contestation M5 en a eu pour son compte en obtenant trois portefeuilles : la Communication, l’Emploi et la Refondation.

On note l’entrée dans le gouvernement de transition de représentants de groupes armés impliqués dans le processus de paix. Un représentant de l’ex-rébellion, Mahmoud Ould Mohamed, est au ministère de l’Agriculture et, celui du ministère de la Jeunesse est occupé par un ex-rebelle. Le ministre du Travail et porte-parole du gouvernement Me Harouna Toureh est une figure des groupes armés progouvernementaux.

En tout, quatre femmes figurent dans le gouvernement de transition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »