Accueil / A la Une / Guerre en Ukraine: quand Macron prend le contre-pied de Joe Biden
Emmanuel Macron 20

Guerre en Ukraine: quand Macron prend le contre-pied de Joe Biden

Partagez ceci :

Emmanuel Macron se montre plutôt prudent voire réaliste quant à la guerre en Ukraine. Dans une déclaration ce jour, le président français estime que seul le dialogue permettra de mettre fin à ce conflit qui dure depuis bientôt trois mois.

Ce 9 mai marque la commémoration de la capitulation allemande, et donc la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Une journée spéciale pour la Russie et ses alliés d’hier. Une date aussi symbolique pour Vladimir Poutine dans la guerre qu’il livre à l’Ukraine depuis le 24 février.

Ces commémorations sont pour le dirigeant russe l’occasion de réaffirmer sa puissance militaire.

Éviter le piège de « l’humiliation de la Russie »

Le 9 mai marque également la Journée de l’Europe commémorant la déclaration du 9 mai 1950 de Robert Schuman, alors ministre des Affaires étrangères français, annonçant le projet de création de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA).

Avec ses homologues européens à la conférence sur l’avenir de l’Europe à Strasbourg ce jour, Emmanuel Macron a mis en garde contre le piège de « l’humiliation » de la Russie comme solution au conflit ukrainien.

« Nous aurons demain une paix à bâtir, ne l’oublions jamais. Nous aurons à le faire avec autour de la table l’Ukraine et la Russie (…) Mais cela ne se fera ni dans la négation, ni dans l’exclusion de l’un l’autre, ni même dans l’humiliation », a déclaré le président français au cours d’une conférence de presse au Parlement européen.

À l’analyse, les propos du président français tranchent avec la position de son homologue américain qui semble avoir fait de la guerre en Ukraine une affaire personnelle sur fond de règlement de comptes avec Vladimir Poutine.

Alors que l’armée russe bombarde régulièrement des villes ukrainiennes, contraignant des millions de populations civiles à fuir le pays, Joe Biden s’illustre souvent dans des déclarations jugées provocatrices par Moscou à l’encontre de son homologue russe. Pour certains analystes, Volodymyr Zelensky est juste un « instrument » dont l’Amérique se sert pour mener la guerre à la Russie via l’Ukraine.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »