Accueil / Politique / Guinée: l’ambassadeur des Etats-Unis tacle Doumbouya
Doumbouya
Guinea junta leader Colonel Mamady Doumbouya, raises his hand at his swearing in ceremony as president of country transion on October 1, 2021 in Conakry. - The head of the junta in Guinea, Colonel Mamady Doumbouya, was sworn in on Friday as president of this West African country for a period of transition of still unknown duration and content. (Photo by Cellou BINANI / AFP)

Guinée: l’ambassadeur des Etats-Unis tacle Doumbouya

Partagez ceci :

Alors que le délai de la transition a été fixé à 39 mois par le colonel Mamady Doumbouya, le chef de la junte au pouvoir en Guinée, l’ambassadeur des Etats-Unis à Conakry envoie un avertissement aux autorités du pays..

La pression est de plus en plus forte sur le Colonel Doumbouya et ses hommes sur la question d’un retour à l’ordre constitutionnel. Troy Fitrell, l’ambassadeur des Etats-Unis en Guinée, recommande aux autorités de la Transition de ne plus reporter l’organisation des élections.

« Les Guinéens ont faim pour une plus grande prestation politique, une prestation de services plus efficace, plus de sécurité, plus d’opportunités et un système politique plus ouvert et plus transparent. En bref, les Guinéens veulent plus de démocratie, pas moins. Nous continuons d’exhorter le gouvernement à une transition rapide vers une démocratie constitutionnelle. Plus elle sera longue, plus le gouvernement risquera l’instabilité et la frustration de la population », prévient l’ambassadeur américain.

Par ailleurs, le diplomate américain estime que les acteurs de la société civile et de l’opposition sont mis en marge de l’organisation des prochaines élections. Ils doivent être associés, a-t-il préconisé.  « La société civile, l’opposition, doivent être autorisés à participer ouvertement à la transition, sans harcèlement ni intimidation. Nous avons été clairs. Un tel dialogue politique ne peut réussir que si toutes les parties ont confiance en la possibilité d’un résultat positif », suggère-t-

Il n’est pas certain que ces déclarations vont plaire aux autorités de la Transition .




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »