Guinée : Le parlement autorise l’adhésion à la Banque Asiatique d’Investissement pour les Infrastructures

Partagez ceci :

C’est fait ! La Guinée est entrée officielle au sein de la Banque Asiatique d’Investissement pour les Infrastructures. Une volonté manifestée, il y’a près de sept mois. Le parlement guinéen a adopté cette semaine le texte portant autorisation, ratification et adhésion à cette institution.

 Cette opportunité permet à la Guinée de bénéficier pleinement des avantages offerts de cette banque pour la construction et développement des infrastructures.

«L’AIIB finance des projets d’infrastructures à travers des prêts souverains effectués selon les termes identiques à ceux d’instances multilatérales usuelles comme la Banque mondiale et autres banques de développement» a fait savoir le rapporteur général et parlementaire, Alpha Mohammed Diallo avant d’ajouter : «En tant que membre, la Guinée doit souscrire à 10 actions de 100 000 dollars américains chacune, soit un million de dollars payables en 5 échéances de 200 000 dollars».

D’après l’assemblée nationale, la construction de certaines infrastructures pourra démarrer avant le 12 juillet, date de la reprise des travaux parlementaires. Autre avantage, la Guinée a l’opportunité de demander 40 actions sujettes supplémentaires en cas de libération ou d’augmentation du capital.

 Proposée par la République populaire de Chine, la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (BAII ou AIIB), est une banque d’investissement qui a pour but de concurrencer le Fonds monétaire international, la Banque mondiale et la Banque asiatique de développement pour répondre au besoin croissant d’infrastructures en Asie du Sud-Est et en Asie centrale et aussi en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *