Hommage national: Jimi Hope, officier de l’ordre du Mono à titre posthume

Partagez ceci :

Le Togo a rendu un hommage national ce vendredi à son fils Jimi Hope, auteur-compositeur, chanteur de blues, artiste peintre et sculpteur décédé le 5 août dernier en France. Premier ministre, présidente de l’Assemblée nationale, membres du gouvernement, députés, artistes, présidents d’associations d’artistes, famille et amis, ils étaient tous là pour rendre hommage à l’icône de la musique togolaise.

La cérémonie d’hommage national s’est déroulée à Canal Olympia de Lomé dans une atmosphère d’émotion en présence de la dépouille de l’illustre disparu. Dans l’oraison funèbre prononcée par le ministre de la culture Kossivi Egbetonyo, le gouvernement a salué ce compatriote aux multiples talents qui a su porter haut les couleurs nationales.

« Jimi Hope a fini par prendre racine dans le cœur de tous. Le meilleur témoignage qui puisse lui être rendu, c’est lui-même qui l’a constitué, tel un trésor, à travers son immense œuvre. Il était convaincu de sa contribution d’artiste à la vie de la nation et à la paix, soit qu’il a su dénoncer certains travers sociaux en les saisissant dans un refrain qui ne tarderait pas à être populaire, soit qu’il se trouvât en situation d’attirer l’attention des autorités sur telles difficultés du quotidien dans une complainte d’harmonica ou de guitare », a déclaré le ministre.

Par la même occasion, Jimi Hope de son vrai nom Koffi Sénaya, a été fait « officier de l’ordre du Mono à titre posthume » par le Premier ministre.

La dépouille de Jimi Hope, à la fin de la cérémonie, est reconduit à la morgue du CHU Sylvanus Olympio. Les obsèques se dérouleront les 13 et 14 septembre prochains.