Home / A la Une / « Idriss Deby était un allié de la cancérigène Françafrique », Kemi Seba

« Idriss Deby était un allié de la cancérigène Françafrique », Kemi Seba

Partagez ceci :

Les hommages se succèdent après le décès du président Tchadien Idriss Deby. Au rang des personnalités et activistes, l’on retrouve le président de l’Ong Urgences Panafricanistes, Kémi Séba. Dans une publication qui circule sur les réseaux sociaux, le pourfendeur du franc CFA, estime que l’ex-président tchadien est certes l’ultime rempart face aux terroristes au Sahel, mais a été « un dictateur radical et meurtrier, un allié de la cancérigène FRANÇAFRIQUE ».

Lire l’intégralité de sa publication

« Le défunt Idriss Deby était entre autres, Un militaire d’exception. Un dictateur radical et meurtrier. Un allié de la cancérigène FRANÇAFRIQUE Mais un ultime rempart face aux terroristes au Sahel. Il est Mort sur la ligne de front (si les infos rapportées par les militaires sont avérées)

Bien qu’opposé à de trop nombreuses reprises à ses choix , il m’est difficile de me réjouir de la mort d’un Homme qui faisait office d’ultime rempart militaire face aux terroristes au Sahel. En ce qui concerne le néocolonialisme français, il était un ennemi fondamental à mes yeux (même s’il lui arrivait de hausser le ton face à la France de temps à autres). Mais pour ce qui est des groupes terroristes, j’aurais souhaité avoir plus de dirigeants africains ayant sa stature militaire.

Une pensée pour toutes les familles tchadiennes, qui furent d’une manière où d’une autre, frappées par son régime sanguinaire. Et de l’autre, une pensée pour toutes celles et ceux, qui ayant un sens de l’analyse politique, lucide et froid, savent qu’à travers sa mort, le sahel risque d’être encore plus déstabilisé. L’Afrique du monde réel est complexe. Deby en fut un exemple matérialisé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »