Accueil / A la Une / « Il n’y a pas de guerre au Congo », quand le patron de l’IGF crée la polémique en RDC

« Il n’y a pas de guerre au Congo », quand le patron de l’IGF crée la polémique en RDC

Partagez ceci :

La polémique enfle depuis trois jours en RDC. La toile s’est embrasée après les propos tenus sur les violences dans l’est du pays par l’inspecteur général des finances, Jules Alingete, alors qu’il est en mission officielle aux États-Unis.

Devant un parterre d’hommes d’affaires à Houston, au Texas mercredi 27 avril dernier, l’inspecteur général des finances, Jules Alingete, tente alors de convaincre ces hommes d’affaires d’investir en République démocratique du Congo.

Il va pour cela vanter la paix et la sécurité qui règnent selon lui dans le pays, avec des mots qui vont choquer plus d’un.

« Soyez-en rassurés, nous n’avons pas la guerre au Congo. Nous voyons la guerre à la télévision. Nous sommes à Lubumbashi, à Kinshasa, dans les grandes villes où nous n’avons jamais vu la guerre au Congo. Donc, c’est une situation à plus de 2 000 kilomètres des institutions »affirme Jules Alingete.

Suite à une vidéo de la déclaration publiée sur Twitter, certains vouent le patron de l’IGF aux gémonies, d’autres prennent sa défense.

Très vite, des opposants et des acteurs de la société civile exigent des excuses publiques et une démission de son poste. 

Les détracteurs du célèbre Inspecteur général de l’IGF ont même lancé une pétition pour exiger sa destitution.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »