Issifou Adamou: une vie consacrée aux produits agroalimentaires et halieutiques

Depuis bientôt 7 ans, Issifou Adamou s’est lancé dans l’entrepreneur. Ce jeune béninois espère une réussite importante dans un domaine assez concurrentiel. Il s’agit de la distribution de produits agroalimentaires et halieutiques.

Se lancer dans l’entreprenariat a été une décision qui a surpris beaucoup de personne dans l’entourage d’Issifou Adamou en 2012. Car rien ne prédestinait à un tel changement. En effet, après son diplôme de master en Finance d’entreprise, il a été embauché comme administrateur de crédit dans une banque béninoise où j’ai occupé des postes très intéressants.

Alors qu’il vivait bien son succès social et pouvais encore bénéficier d’une nouvelle promotion, il a décidé de lancer sa propre initiative. Il créé sa première boutique de distribution de produit agroalimentaires et halieutiques en 2012.

Les 3 premières années ont permis au jeune Issifou de mieux assoir son initiative et de créé 3 nouvelles boutiques et embaucher 12 collaborateurs. C’est ainsi qu’en 2017, il a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure, celle de créer une nouvelle entreprise ‘’SUNFISH’’.

SUNFISH est un label de transformation de produits halieutiques. La nouvelle structure transforme plusieurs variétés de poissons dont les chinchards, la sardine, le barracuda et d’autres. Mais dans tout ce lot, son produit phare reste est la sardine fumée. Car elle reste très appréciée et recherchée sur le marché en raison de sa richesse en oligoélément, en vitamine et sels minéraux.

Les produits transformés sont inspirés des habitudes alimentaires du public. L’entreprise leur donne une touche spéciale avec un meilleur package et une saveur encore unique. Les produits SUNFISH sont vendus sous la marque DOWEVI TCHIGAN, une autre trouvaille d’Issifou Adamou. L’idée est de créer une vraie chaine, de la transformation à la vente sur le marché.

Dans ses efforts quotidiens, Issifou n’a qu’une seule obsession, impacter la majorité des ménages de toutes les grandes villes du Bénin. Un succès national pourra éventuellement permettre à la jeune structure de s’ouvrir vers les autres pays africains et le reste du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *