Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / « Je ne transigerai pas une seconde » : Macron tient-il tête aux autorités maliennes ?

« Je ne transigerai pas une seconde » : Macron tient-il tête aux autorités maliennes ?

Partagez ceci :

Réagissant aux injonctions des autorités de la transition malienne, selon lesquelles la France devrait retirer ses troupes, « sans délai », le président français adopte plutôt un ton menaçant.

« Nous avons annoncé la réarticulation du dispositif et il s’appliquera en bon ordre afin d’assurer la sécurité de la mission des Nations unies et de toutes les forces déployées au Mali. Je ne transigerai pas une seconde sur leur sécurité », a laissé entendre Emmanuel Macron, au cours d’une conférence de presse qu’il a animée en marge du 6e sommet entre l’UE et l’Union africaine à Bruxelles.

Quelques heures plus tôt, un communiqué du porte-parole du gouvernement de la transition malienne a été lu à la télévision nationale et dénonçait la décision prise par la France.

Pour le colonel Abdoulaye Maïga, l’annonce de désengagement français est une « violation flagrante» des accords entre les deux pays. 

« Au regard de ces manquements répétés (aux) accords de défense, le gouvernement invite les autorités françaises à retirer, sans délai, les forces Barkhane et Takuba du territoire national, sous la supervision des autorités maliennes », a déclaré le colonel Maïga.  




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »