Accueil / A la Une / Kenya : la jeunesse dégoûtée par la politique

Kenya : la jeunesse dégoûtée par la politique

Partagez ceci :

Au fil des années, la jeunesse au Kenya s’intéresse de moins en moins à la chose politique. Et à l’approche de la présidentielle qui se tiendra en août prochain, les nouveaux électeurs potentiels n’ont été aussi peu nombreux à s’enregistrer. Un fait notable depuis l’avènement du multipartisme en 1992.

Et ce constat inquiète la star du rap Octopizzo, qui multiplie des concerts pour mobiliser la jeunesse en vue du scrutin présidentiel à venir. Et il y a fort à faire.

Son ambition est de convaincre des jeunes largement désabusés par la politique, de l’utilité d’aller voter. 

 « A chaque élection, le nombre des nouveaux inscrits ne fait que diminuer. C’est vraiment un mauvais signal », soutient l’artiste.

Lors d’une série de concerts, où en guise de ticket d’entrée, les jeunes avaient la possibilité de s’inscrite sur les listes électorales.

L’occasion surtout pour le rappeur de faire passer à son public quelques messages clés. 

« Les jeunes sont frustrés car ils ont l’impression que peu importe qu’ils votent ou non rien ne va changer pour eux, ils seront toujours sans travail. Vous ne pouvez pas juste renoncer à votre droit de voter. Les choses peuvent changer mais ça commence par vous. » 

A noter que ces concerts ont été soutenu par l’Union européenne.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »